Bienvenue sur le site du Vallée Montmorency Triathlon

21/07/2017

L'étape du Tour 2017 de Stéphane – Briançon / Col de l’Izoard

posté à 08h10 dans "Résultats"

Compte rendu Etape du Tour 2017 – Briançon / Col de l’Izoard :
Dernier objectif de l’année, l’Etape du Tour reste un moment à part !
Parcourir à quelques jours des pros une étape du Tour de France reste quelque chose de « magique ».
180 kilomètres dans un paysage magnifique parcourant les Hautes Alpes et les Alpes de Haute Provence avec un dénivelé positif de plus de 5000 m.
Arrivée l’avant-veille, nous décidons d’aller rouler un peu, les avis divergent un peu sur le parcours, mais la distance reste acquise 70 KM avec le col de Risoul affichant un pourcentage moyen de 6 % et 8% max sur 14 kilomètres, quelques forces en moins pour le lendemain à mon sens.
Mais déjà le jour J, réveil à 3h45 afin de filler avant la fermeture des routes. Sur place environ 16000 coureurs avec des départs de SAS de 1000 espacés de 7mn. Finalement pas tant le bordel que cela.
Premiers kilomètres sans difficultés importantes si ce n’est la côte des Demoiselles coiffées (4 KM à 5,2%).
Mais déjà commence la longue montée en faux plat du km 80 au km 120 parcourus à environ 30 de moyenne, gros moulinage avec une plaque de 50, quelques regrets du vélo de chrono à ce stade rapidement dissolu avec la première ascension sérieuse.
Puis le Col de Vars classé en 1ère catégorie culminant à 2109 m avec 9,3 KM de montée à 7,5 % de moyenne avec un pourcentage maxi de 8,7 % s’annonce, cela passe. Le ravitaillement au sommet est salvateur car la chaleur rend la course difficile. Je commence déjà à saturer en sucre.
Descente à tombeau ouvert vers Guillestre, super les routes fermées. Traversées de Guillestre, passage par les gorges du Guil, magnifique et Direction le col de l’Izoard. La chaleur se fait de plus en plus forte, je pose le pied à Arvieux, prend même le temps de retirer mes chaussures et chaussettes pour mettre un bidon d’eau d’une fontaine sur chaque pied, plonge le casque dans l’eau et repars pour le plus dure. La longue ligne droite quittant Arvieux se fait sous une chaleur de plomb. Déjà les touristes sont là pour le passage des pros quelques jours après. Ces derniers nous arrosent copieusement, je prends ma douche dès que possible.
Arrivée au pied du « Monstre » une longue montée de 14 kms à 7,3 % de moyenne et 10,5 % max culminant à 2360 m. La traversée est à l’ombre en forêt, c’est déjà cela de gagnée, la pente paraît moins dure que lors de notre reconnaissance en voiture. L’arrivée à la « Case Déserte » est tout simplement magique. Paysage lunaire, aucun arbre à l’horizon, légère descente, on profite même pour faire une petite photo de la stèle à l’honneur de Copi et Bobet avant que les derniers kms les plus durs nous menant à l’arrivée. Deux kms en paraissant beaucoup plus et enfin la ligne d’arrivée. C’est fait, un super souvenir, une revanche sur moi-même programmée l’année prochaine.
Reste encore néanmoins 20 kilomètres de descente principalement pour l’arrivée à Briançon.
A faire je conseil !

Bravo Stéphane !
(j'espère que la prochaine fois que tu monteras l'Izoard tu auras 42 Km à courir après) .
JéromeM

 


Autre news:
01/10/2017 : La coupe de France des Clubs à l'Aiguillon sur Mer
27/09/2017 : Les kids ouvent la saison par un podium !
25/09/2017 : la finale duathlon D3 à Noyon : l'équipe du VMT monte en D2
21/09/2017 : Triathlon de Vernon L par équipe en CML
17/09/2017 : L’EVERGREEN : la course de l’extrême et Week-End gastronomique
31/08/2017 : IRONMAN de Vichy : le récit de Thibault
29/08/2017 : IM et Half de Vichy : le récit de Gaétan
01/08/2017 : L'Iroman de Nice : le CR d'Emilien
23/07/2017 : La 1/2 Finale Championnats de France des clubs D3
11/07/2017 : Adhésions 2018


» Consulter les archives

RSS